fbpx

Vidéo verticale : 5 tips à connaître absolument

Comment utiliser au mieux le format portrait ? Quelles sont les limites et règles à respecter ?

Vidéo verticale : 5 tips à connaître absolument

L’image « brute » est à l’honneur. Sorte de caméra embarquée, la vidéo verticale a mis un énorme kick à sa grande sœur la vidéo horizontale, au point même de la faire sortir du ring. Autrefois ringard, le vertical semble aujourd’hui être LA norme des vidéos en format court. Et lorsque l’on sait que plus de 90% des users ne retournent pas leur smartphone pour regarder une vidéo horizontale (étude de 2017, par InMobi)… Ça fait réfléchir, non ? Alors pour ne pas se retrouver à la traîne, étudions ensemble les bonnes pratiques de la vidéo verticale !

Vidéo verticale : les réseaux sociaux s’y sont mis en masse

Vous souvenez-vous de cette vidéo YouTube ridiculisant les adeptes de la vidéo verticale et des ses horribles bandes noires ?

Publiée il y a plus de 8 ans par la chaîne Youtube Glove and Boots, les marionnette du show n’hésitaient pas à cracher toute leur haine de la vidéo verticale, le syndrome de la vidéo verticale et surtout, les %#§*&$ qui osaient l’utiliser !

Mais plusieurs années après, les réseaux sociaux, en masse, ont sauté le pas. Ou comment un format ringard en 9/16ème a ringardisé à son tour le sacro-saint 16/9ème.

A tel point aujourd’hui que l’on retrouve pléthore de vidéos verticales aujourd’hui sur ces réseaux sociaux :

Tips pour de bonnes vidéos verticales

1. Champs de vision réduit ? Intégrer ce paramètre à vos vidéos verticales

La télévision, les écrans de cinéma, les appareils photos, les caméras, les écrans d’ordinateur… Comme le dit si bien le court-métrage sur le « Vertical video syndrome », tout nous pousse à faire de l’horizontal.

D’ailleurs, les smartphones eux-mêmes, lorsque vient le moment de filmer, par défaut, nous proposent le mode paysage. Pour capter l’essentiel de ce qui se trouve en face.

Ainsi, lorsque vous vous apprêtez à filmer en vertical, indubitablement, le champs de vision se réduit. Bien souvent, 1 seule personne peut d’ailleurs tenir au premier plan. Il est donc essentiel de tenir compte de ce paramètre dans vos vidéos courtes, de quelques secondes ou dizaines de secondes.

Notre tip : rédigez un petit scénario précis avant de filmer une scène comportant plusieurs personnes. Il vous sera en effet indispensable d’opérer un travelling autour de vous pour enregistrer tout le monde.

2. Vidéo verticale : la rapidité comme mot d’ordre

Plusieurs choses sont à prendre en compte ici.

Premièrement, le défunt Vine (2013-2016) aura eu le mérite de révolutionner le monde 2.0 :

  1. Rendre la « vidéo sociale » toute puissante,
  2. Faire du format très court (6 secondes), une norme. Une obligation.
Comment faire une story sur Intagram ?
King Bach ! Influenceur américain bien connu des réseaux sociaux, qui a glané sa notoriété sur Vine notamment.

Le monde du numérique s’est donc adapté à du très court format. Des vidéos rapides de 10-15 secondes.

Deuxièmement, prenons en compte le point 1, développé juste au-dessus : la nécessité de bouger la caméra dès lors que le format vertical est choisi, afin de filmer tous les protagonistes.

Mélangez le tout et vous comprendrez que pour filmer tout le monde en un minimum de temps, il est indispensable de créer un set où tout pourra s’enchaîner très rapidement !

3. La vidéo verticale en plan fixe ?

Il est vrai que sur les réseaux sociaux, à travers les vidéos de nos influenceurs préférés, nous avons tous l’habitude de regarder de très courts-métrages filmés à la main. L’image tremble légèrement, bouge. C’est du « fait main », authentique, et c’est aussi cela que symbolise la vidéo verticale.

Pourtant, cette qualité que l’on pourrait qualifier « d’amateur » est loin d’etre obligatoire. Elle permet à tout un chacun de s’essayer à la réalisation certes, mais quid d’un plan fixe et nette ?

Pour cela, n’hésitez pas à investir dans un trépied « octopus » pour smartphone. Petits et maléables, ils se transportent très facilement et s’accrochent un peu partout grâce à leurs pieds flexibles. Trouvez-en en ligne de 7 à 20€.

4. Vidéo vertical : le format parfait du 1 on 1

Si les formats vidéo de Snapchat ou Instagram sont les enfants de Vine, les 2 premiers réseaux sociaux cités restent différents. Vine se voulait plus « cinématographique » que social. On y mettait en scène de courts sketchs la plupart du temps.

Snap et IG permettent évidemment à tous les utilisateurs et influenceurs de non seulement utiliser la vidéo verticale, mais surtout, de s’adresser à leurs abonnés.

Comment faire un live Instagram ?
Le format vertical, idéal pour un moment « intime » avec ses abonnés.

Notre conseil en vous lançant dans la vidéo verticale sera donc de rester authentique avant tout. De parler en face à face. Le format étant avant tout dédié à l’apparition d’une personne, lancez-vous dans le 1 on 1. Adressez-vous à la personne qui se trouve de l’autre côté de l’écran, la vidéo verticale est parfaite pour cela.

5. Convertir une image paysage en vidéo

La petite astuce sympa pour clore notre Top 5.

Nombre de médias (BuzzFeed, 9Gag…) aiment nous raconter des histoires qui nous tiennent en haleine. L’objectif visé : faire en sorte que le temps de visionnage / de lecture, soit le plus haut possible. Problème : comment arriver à cela lorsqu’on ne possède aucune vidéo, seulement des photos ?

Très facile : utilisez le format vertical que tout le monde aime aujourd’hui et « filmez » des images paysage de gauche à droite. Quand un simple visuel devient donc une vidéo de quelques secondes.

Accompagnez le tout de quelques légendes apparaissant en bas ou en haut, et vous tiendrez vos spectateurs en haleine plusieurs secondes durant.