fbpx

Focus sur l’orgie publicitaire proposée par Facebook

Facebook, fils de pub va !

Chaque jour un individu « lambda » est soumis à des centaines de publicités, à la radio, à la télé, dans la rue et bien évidemment sur les réseaux sociaux. Le champion en la matière reste Facebook. Dès que vous ouvrez l’application ou que vous vous rendez sur le site, vous êtes entouré d’annonces payantes. Dire que la plateforme aime la pub revient ainsi à enfoncer une porte ouverte.

Éléments de réponse dans cet article.

Historique de la publicité sur Facebook

Une image vaut parfois mieux que mille mots. Voici donc une chronologie (non exhaustive) de la publicité sur Facebook.

Comment publier une annonce sur FB ?
Quelques dates importantes qui ont jalonné l’histoire du réseau social de Mark Zuckerberg.

Pourquoi Facebook aime autant la pub ?

« Senator, we run ads »

Alors oui Facebook aime la pub, merci Captain Obvious, mais en réalité leur relation va plus loin que ça. Il est quasiment question de vie ou de mort. En effet, vous n’êtes pas sans savoir que le réseau social est gratuit, l’a toujours été et le sera toujours (c’est en tout cas ce que prétend Mark Zuckerberg), y compris pour les marques.

Comment l’entreprise fait-elle pour survivre alors ? C’est la question posée par un sénateur américain au CEO de la plateforme durant une audience publique suite à l’affaire Cambridge Analytica.

La réponse fut aussi simple qu’efficace « Senator, we run ads » (« Sénateur, nous diffusons des publicités »).

Environ 90% des revenus de Facebook sont issus de l’advertising.

Quand vous essayez d’expliquer à votre grand-père comment marche Facebook…

Un équilibre à préserver

Facebook a donc le besoin vital de diffuser des publicités en masse pour pouvoir continuer à exister. Comme la publicité sur Pinterest ou la pub Youtube par exemple.

Néanmoins, l’entreprise a également bien conscience qu’une overdose d’annonces payantes tend à faire fuir les utilisateurs. C’est pourquoi, les paramètres sont régulièrement mis à jour afin de pouvoir personnaliser son Facebook en indiquant ce que la personne souhaite voir et surtout ne pas voir.

Mais Mark Zuckerberg n’est pas fou. Impossible de se couper totalement des publicités, sinon c’est la santé de la société et de ses milliers d’employés qui serait en péril. Les équipes doivent donc constamment jongler entre les utilisateurs qui désirent voir de moins en moins de pub et les annonceurs qui eux veulent diffuser auprès de plus grand nombre. Facebook doit être aussi attractif pour les premiers que pour les seconds.

Et puis, à chaque fois que vous indiquez ne plus vouloir voir une publicité parce qu’elle est trop répétitive ou non pertinente, cela aide encore plus l’algorithme qui fera en sorte de vous montrer des pubs encore plus ciblées…

Les différents types de publicité sur Facebook

Une des problématiques auxquelles doit faire face la firme californienne est l’intégration et l’affichage des publicités. Elles doivent être suffisamment visibles sans pour autant ruiner l’expérience utilisateur. Nous l’avons vu dans l’infographie, l’affichage publicitaire sur le réseau social a subi de nombreuses évolutions au fil du temps.

En 2019, les formats et types de publicité sont nombreux et s’affichent dans chaque recoin de la plateforme.

Fil d’actualité ou catalogue publicitaire ?

Le fil d’actualité, ou timeline en anglais, est la page principale où s’affiche les activités de vos amis et des pages que vous suivez.

Quand Tata Jocelyne partage des photos de vacances à Pornic, c’est sur la timeline que ça apparaît. 

Une grande partie de l’affichage publicitaire se fait ici, car c’est l’endroit où l’internaute passe le plus de temps. Les publications payantes prennent exactement la même forme qu’une publication classique à la seule différence que la mention « sponsorisée » apparaît obligatoirement.

Les annonceurs peuvent choisir de diffuser à deux endroits :

  • soit sur la timeline au centre
  • soit sur la colonne de droite
Comment fonctionne le sponsoring sur les réseaux sociaux ?
Les posts publicitaires peuvent apparaître en natif directement dans votre timeline (pub HubSpot) ou bien sur la droite de l’écran (pub FNAC).

Via son outil de gestion, Facebook propose plusieurs formats publicitaires qui seront plus ou moins pertinents en fonction de l’objectif recherché et du produit mis en avant :

Les e-commerçants utiliseront plutôt le carrousel afin de présenter toute une gamme de produits tandis qu’une vidéo sera plus impactante pour la présentation d’un service.

Attention toutefois, la colonne de droite n’autorise que les images et les carrousels.

Messenger, nouvel eldorado pour les annonceurs

Toujours désireuse de trouver de nouveaux emplacements pour la publicité, Facebook a mis à jour son système de messagerie lors de l’été 2017, faisant apparaître des post sponsorisés.

Avec environ 1,3 milliard d’utilisateurs actifs mensuels et 20 milliards de messages échangés entre particuliers et entreprises, Messenger représente un nouvel eldorado à conquérir pour les annonceurs. 

Là encore, les publicités peuvent prendre plusieurs aspects :

  • Le clic vers Messenger : il s’agit là d’une publicité diffusée sur le fil d’actualité mais avec un call-to-action renvoyant vers la messagerie. Une conversation débutera alors entre l’internaute en question
  • Le message sponsorisé : il permet d’envoyer un message promotionnel à une personne ayant déjà conversé avec l’entreprise auparavant. Particulièrement utile pour du retargeting.
Comment utiliser la messagerie de Facebook quand on est une marque?
Voici un exemple de publicité envoyée sous forme de message
  • La publicité dans la boite de réception : elle apparait entre deux conversations. Auparavant cantonné au texte et à une image, le contenu sponsorisé s’est ouvert au format vidéo durant l’été 2018.
Quel emplacement pour les publications sponsorisée?
Entre deux historiques de conversation, l’annonce de Jasper’s Boutique apparait avec la mention « sponsored »

Pour le moment, aucune publicité ne s’affiche au sein même d’une conversation, mais qui sait si cela n’arrivera pas un jour…

De la pub aussi sur la Marketplace ?

Quiz rapide : savez-vous depuis quand la place de marché Facebook existe-t-elle ? Réponse : 2007.

Et oui, une marketplace existait déjà à cette époque, mais sans pour autant gagner l’adhésion du public. En 2009, un partenariat a même été signé avec Oodle, une entreprise américaine spécialisée dans le domaine des places de marché, en vain.

Quelque peu tombée dans l’oubli, la fonctionnalité a été repensée et déployée en 2016 aux USA dans un premier temps, puis en 2017 en Europe et en France. Aujourd’hui elle met en relation acheteurs et vendeurs particuliers selon un système classique de petites annonces.

Qui dit nouvelle fonctionnalité dit nouvel espace pour afficher de la publicité. Facebook a donc rapidement permis aux annonceurs de faire de faire des tests de campagne.

Pourquoi investir dans de la pub sur Facebook?
Sur version mobile, la publication sponsorisée vient s’insérer entre deux rubriques de la place de marché

Pour le moment, les possibilités sont limitées puisque il est obligatoire de choisir le fil d’actualité comme emplacement pour pouvoir ensuite afficher la même publicité dans la marketplace.

Les impressions publicitaires sont donc relativement rares mais il y a fort à parier qu’elles se multiplieront au fil des mois.

3 bonnes raisons de faire de la publicité sur Facebook

Tout le monde semble diffuser de la publicité sur Facebook. Grandes enseignes, business locaux, agences indépendantes…mais est ce qu’il est réellement intéressant d’annoncer sur le premier réseau social de la planète ?

Voici 3 bonnes raisons de vous pencher sur l’outil Facebook Ads et de commencer à faire de la publicité :

1. Une audience colossale

Facebook est le réseau social comptant le plus d’utilisateurs actifs mensuels de la planète. Point. 

Au dernier recensement, plus de 2,3 milliards de personnes se connectent au moins une fois par mois sur le site (ou l’appli). L’audience théorique est donc colossale. Aucun autre medium n’est aujourd’hui capable de vous faire atteindre autant de monde.

En France, quasiment la moitié de la population (35 millions) est active sur le réseau. Si avec tout ce monde vous n’arrivez pas à atteindre quelques clients…

2. Des possibilités de ciblage immenses

Depuis ses débuts, Facebook a collecté une quantité incommensurable de données personnelles. C’est grâce à ces informations que la société est capable de proposer un outil de ciblage extrêmement précis et puissant.

C’est limite si vous ne pouvez pas cibler les hommes entre 25 et 30 ans qui aiment la couleur bleu et qui éternuent le jeudi en région parisienne. On exagère bien entendu mais entre les critères démographiques, les centres d’intérêt, les audiences personnalisées et les lookalike audiences, les possibilités sont réellement immenses.

3. Des campagnes peu coûteuses

Contrairement aux idées reçues, faire de la pub sur Facebook ne nécessite pas le budget d’une grande multinationale. Vous pouvez tout à fait débuter certaines campagnes avec seulement 1€. Alors bien sûr, la portée sera limitée mais un bon ciblage compensera.

Diffuser sur Facebook sera tout sauf de l’argent jeté par les fenêtres

Le nombre d’utilisateurs et d’annonceurs sur le réseau ne cessent d’augmenter, cependant le nombre de publicités affichées lui, reste sensiblement le même, ce qui a pour effet d’augmenter le prix des impressions publicitaires. Néanmoins, cela reste toujours bien plus abordable qu’un spot télé ou radio par exemple dont les ROI sont ridicules en comparaison.