fbpx

Qu’est ce que le reach Facebook ?

Get REACH or die trying !

Au cœur des réseaux sociaux, le « reach » est un concept qui se doit d’être connu de n’importe quel community manager ou responsable marketing d’une entreprise. Pourtant, encore aujourd’hui, sa définition peut s’avérer floue, voire même être un mystère complet pour certains. Verticaly mène l’enquête afin de mieux comprendre ce qu’est le reach et plus particulièrement le reach Facebook.

Reach et taux de reach Facebook

Définition reach Facebook

Pour celles et ceux qui auraient séché les cours d’anglais au collège, « to reach » signifie « atteindre » mais peut également désigner la « portée » d’un objet ou d’une arme par exemple.

Dans le jargon du marketing, c’est cette seconde notion qui est retenue.

Essentiellement utilisé dans le milieu des réseaux sociaux, le concept de « reach » désigne ainsi le nombre de personnes atteintes par une publication.

Comment fonctionne le réseau social de Mark Zuckerberg ?
Lancé en 2006, le fil d’actualité regroupe les publications d’amis, de pages et d’autres relations d’un utilisateur.

Il existe deux grands types de reach :

  1. le reach organique : correspond aux fans ayant vu apparaître un contenu « naturel » et gratuit sur leur fil d’actualité.
  2. le reach sponsorisé : fait référence à un post sponsorisé, donc payant, diffusé auprès d’une audience définie au préalable par l’annonceur.

Sur certains réseaux sociaux comme Twitter et Instagram, le taux de reach des publications est de 100 %. Concrètement cela signifie que lorsqu’une marque publie un contenu, il sera visible par l’intégralité de ses fans. Bien évidemment, vous ne regardez pas 24H sur 24 votre fil d’actualité, ce qui fait que vous manquez naturellement certains posts.

Reach organique Facebook : comment ça marche ?

Sur Facebook, c’est différent. Le taux de reach organique est défini par un algorithme appelé « edgerank ». Ce dernier prend en considération trois grands facteurs :

Comment apparaissent les publications sur un fil d'actualités ?
L’algorithme de Facebook a subi des modifications au fil des années et fait constamment l’objet de critiques.
  • l’affinité entre la page d’une marque et un fan. Si celui-ci interagit régulièrement avec la page en question en allant la visiter, en partageant les publications, en commentant…etc alors il verra plus souvent les contenus sur son fil organique.
  • Le poids de la publication. Photos, videos, liens, textes ont des valeurs différentes attribuées par Facebook. Le nombre d’interactions entrent également en compte dans le calcul du « poids ». Une vidéo partagée plusieurs fois aura ainsi plus de poids qu’un statut qui n’aura reçu que des « j’aime ».
  • La temporalité. Plus le contenu est récent, mieux c’est.

Mis en place en 2010 par Facebook dans le but de créer des fils d’actualité plus pertinents, l’edgerank, également connu sous le nom de « Newsfeed Ranking Algorithm », a été affiné au fil des années, faisant baisser le taux de reach organique.

En 2014, on estimait que ce taux était inférieur à 8%

Definitions Marketing

Récemment, Mark Zuckerberg et ses équipes ont exprimé la volonté de redonner à Facebook un aspect plus social et moins tourné vers les enseignes, comme cela l’était au tout début.

Une seconde raison permet d’expliquer la baisse du taux de reach organique : le nombre de pages professionnelles et d’utilisateurs privés ne cesse d’augmenter alors que l’espace disponible sur la timeline lui ne bouge pas. La concurrence entre les contenus n’en est que plus forte.

Quid du reach sponsorisé ?

Le taux de reach sponsorisé quant à lui peut tout à fait dépasser les 100 %.

En effet, en fonction du ciblage et du budget alloué, une publication sponsorisée peut potentiellement être vue par la totalité des fans d’une marque, ainsi que par d’autres utilisateurs partageant un critère précis. 

Comment fonctionne le sponsoring sur les réseaux sociaux ?
Les posts publicitaires peuvent apparaître en natif directement dans votre timeline (pub HubSpot) ou bien sur la droite de l’écran (pub FNAC)

Bien conscientes des immenses possibilités offertes par la régie publicitaire de Facebook, les entreprises dépensent chaque année des milliards de dollars en contenus sponsorisés.

Reach Facebook : comment l’améliorer ?

Malgré les dernière modifications apportées à l’edgerank, il est toujours possible d’en tirer profit et d’optimiser son taux de reach organique.

Voici 7 bonnes pratiques qui vous permettront de toucher un maximum de personnes.

1. CRÉEZ DE L’ENGAGEMENT

C’est la base du community management, mais il est toujours bon de le rappeler. N’oubliez pas que vous vous adressez des gens. Interrogez les, demandez leur avis, provoquez des débats, poussez les à réagir et à s’engager.

Terminez un post par une question est un bon moyen d’entamer une discussion. N’oubliez pas non plus de répondre régulièrement aux commentaires.

2. PRIVILÉGIEZ LA VIDEO

Il est important de varier les formats de contenus pour constamment créer de l’intérêt auprès de votre audience. Néanmoins, les statistiques montrent que la vidéo est le format le plus efficace, générant un maximum d’engagement. De nombreux logiciels vous permettent aujourd’hui de produire très facilement et rapidement des vidéos d’excellente qualité.

Comment créer de l'engagement grâce la vidéo ?
Les Facebook live et les vidéos natives sont particulièrement appréciés de l’algorithme.

3. PUBLIEZ RÉGULIÈREMENT…

Nous l’avons vu en amont, la temporalité est un des critères principaux pris en compte par l’edgerank. Si vous espacez trop vos publications, elles perdront en « fraîcheur » et feront baisser automatiquement votre « score » dans l’edgerank. À l’opposé, si vous publiez coup sur coup, vos posts risquent de se faire de l’ombre et perdront naturellement en visibilité.

4. …ET À DES HEURES PRÉCISES

Cela dépend bien évidemment de votre cible, mais certaines heures sont plus propices que d’autres pour publier du contenu. Etudiez les habitudes de votre audience principale et postez en fonction. Par exemple, vous aurez plus de chance de toucher un large public en soirée plutôt que durant les heures de bureau.

Avant l’heure c’est pas l’heure, après l’heure c’est plus l’heure…

5. CIBLEZ VOS PUBLICATIONS

Si votre publication s’adresse à un public « ciblé », vous pouvez réduire l’audience potentielle grâce aux outils d’optimisation. Votre taux de reach s’en retrouvera amélioré et vous éviterez par la même occasion que des utilisateurs décident de bloquer vos publications car elles ne leur semblent pas pertinentes.

6. BOOSTEZ VOS MEILLEURES PUBLICATIONS

La nature est bien faite, Facebook aussi. La plateforme vous met à disposition un grand nombre de statistiques à propos de votre page et de vos publications. Si vous voyez que l’une d’entre elles dépasse vos « scores » habituels, n’hésitez pas à la mettre avant.

Que faire lorsqu'un post obtient un excellent taux de reach ?
En quelques clics et avec un budget réduit, vous pourrez toucher une audience beaucoup plus large mais toujours pertinente.

7. CRÉEZ DES POSTS SPONSORISÉS

On s’éloigne forcément du reach organique mais il est indispensable de passer par la case « publication sponsorisée ». Les possibilités offertes par Facebook sont quasi infinies et avec un peu de persévérance et de temps, vous obtiendrez de très bons ROI.


Désormais, vous en savez un peu plus sur le concept de reach Facebook. Il ne vous reste plus qu’à vous mettre au travail car même s’il ne s’agit pas d’une science exacte, la plupart des paramètres sont maitrisables et analysables. Une stratégie de communication efficace sur Facebook prend du temps et des ressources mais les résultats à la clé seront plus que bénéfiques pour votre entreprise.

Découvrez aussi ici ce qu’est Instagram Shopping.